Scène 35

Toudi mensuel n°18-19, mai 1999

Dans le noir, une comédienne entre dans salle‑: elle porte au bout d'une perche une fusée volante en miniature.

L'objet devrait être lumineux. Une mèche allumée qui va faire éclater des pétards fixés sous la fusée volante.

Un ou deux pétards éclatent.

La lumière revient dans la salle.

 

La comédienne - Oyez, congressistes,

Oyez, pèlerins du week-end

Vous êtes conviés ce soir

à une grande revue théâtrale

le titre en est‑: "Ça a pèté‑!" de Georges Rem

Vous y entendrez

sur scène, bien sûr,

le bruit des V1, des robots, des bombes volantes

tombant en 1945 sur Liège dévastée

Ce soir on en rira

pour oublier

pour se souvenir

Les bombes passaient dans le ciel

ronron

les bombes se taisaient

ronron

le moteur s'arrête

l'objet de mort devient fou

il descend

il tournoie

Suspense, où va-t-il tomber‑?

Ouf, ça y est

il a pèté (repris)

On sortait de la cave

le temps d'un nuage de poussière

pour mesurer les décombres et le reste

Ce soir on en rira,

pour oublier les Allemands qui s'en allaient

les Allemands qui revenaient,

n'aie plus peur, mon amour

Décidément, ils y tenaient à nos Ardennes ‑!

Von Rundstedt en tête

Ça a pèté.

Cochon d'Hitler

Cochon d'Himler

 

Fin de cet intermède.

Noir dans la salle.

 

 

 

 

Le rideau s'ouvre.


Suite de la pièce : Le Coup de semonce