L'église Saint-Pierre de Xhignesse

27 juillet, 2010

Patrimoine

Eglise Saint-Pierre de Xhignesse

Eglise Saint-Pierre de Xhignesse (Hamoir)

L'église Saint-Pierre de Xhignesse (Hamoir) est une église romane construite à l'extrême fin du XIe siècle qui relève du Patrimoine majeur de Wallonie.

Martine Marchal écrit : "Le plan basilical de l'église de Xhignesse appartient bien à l'esprit roman. Il se compose d'une nef haute, séparée de deux bas-côté par trois piliers côté nord, deux piliers et une colonne côté sud, d'un transept haut et large et d'un chœur rectangulaire à abside demi-circulaire. Le chœur est flanqué au sud et au nord de constructions rectangulaires basses abritant chapelles et sacristies. Une tour fut ajoutée à l'ouest dans le courant du XIIe siècle. L'appareil des murs en moellons de grès et de calcaire, offre l'irrégularité des appareils romans, avec les angles marqués par des chaînes de plus gros blocs. Les parements extérieurs de la tour et de la nef sont massifs et nus. Seules l' abside et les constructions basses bordant les bras du transept sont tapissées d'arcatures dont les pilastres reposent sur soubassement à ressaut chanfreiné 1 Une suite de neuf niches aveugles, en cul-de-four, formant une galerie supérieure, décore complètement l'abside, ainsi partagée en deux registres. Ce nouveau décor, se retrouvant simultanément sur les bords du Rhin et traditionnellement appelée galerie rhénane, allège subtilement le haut du mur de l'abside. L'église Saint-Pierre de Xhignesse est un des exemples les plus anciens de ce type de décor provenant peut-être de la niche et de l'arcade aveugle. Les murs et les chapelles latérales sont ornés à l'est de lésènes avec frise de quatre arceaux à claveaux alternant plus ou moins grès  et calcaire, amortis sur consoles identiques aux chapiteaux des pilastres d'arcature. Les murs prolongeant vers l'est les pignons du transept sont pourvus chacun de quatre arcatures en plein cintre sur pilastres et soubassement analogues à ceux du chœur. La petitesse des baies, présentes également aux murs-pignons du transept, ébrasées  2 à l'intérieur pour favoriser l'entrée de la lumière, participe également au décor de l'édifice. L'allégement du chevet apporté par les arcs a incité à percer plus généreusement ceux-ci. Trois baies allongées éclairent ainsi le chœur dans l'axe.

Intérieur de l'église Saint-Pierre de Xhignesse

Intérieur de l'église Saint-Pierre de Xhignesse

3

 

 


  1. 1. Dont l'angle vif a été abattu, cassé
  2. 2. Le sens des mots
  3. 3. Martine Marchal, L'église Saint-Pierre in Le patrimoine majeur de Wallonie, Région wallonne, 1993, pp. 241-242, p. 241