Journal République

Comment ne pas répéter ce que tant d'autres ont déjà écrit à propos du conflit scolaire? Comment exprimer des espoirs et des doutes à l'heure où les militants les plus engagés "sont à la corde"? Pourquoi taire d'entrée de jeu la conviction fondamentale que le conflit scolaire ne prend toute sa dimension que  s'il est compris comme un révélateur de la faillite du "modèle" de développement imposé par les majorités économiques et politiques?
L'école est malade, le logement aussi, et l'emploi, et la culture... sans parler de la santé.
2 janvier, 2009

Ô citoyens, dans les cailloux du chemin, ce que vous leur jetez à la face, c'est la Patrie

 (Victor Hugo)

La Nouvelle Gazette "analyse" la dette publique et en rend responsables les politiciens des années 70. Or, le vrai dérapage budgétaire date d'après 77. Et l'Etat belge s'endette car il est incapable d'imposer vraiment les revenus élevés, appelés à contribuer à l'intérêt général d'une manière qui rencontre les leurs (les intérêts de l'argent prêté). Le journal reprend les clichés: "Nous avons trop bien vécu etc." Stupide.

8 janvier, 2009

La longue grève des enseignants a, pour un conflit social de cette envergure, suscité étrangement peu d'articles de fond ou de textes de réflexion sur les enjeux réels de la grève et l'avenir de notre système éducatif.

Le Chant du Cygne (Geneviève Van der Wielen)

Notre amie Bernadette Malherbe anime à Namur une Maison du comte (renseignements: 081/ 73 61 38).

Syndiquer le contenu